09 août 2008

LE POEMARIAGE

    A chaque vers correspond l'élément associé à l'année de mariage, an 1 : coton, an 2 : cuir, an 3 : froment, an 4 : cire... Ainsi est constitué un mémento des années de mariage en un poème : le Poèmariage. LE POÈMARIAGE En offfrande voici le Poèmariage Pour ma femme Brigitte et les couples mariés, C'est beau de voir deux coeurs au fil des ans alliés, Suivons les éléments de l'amoureux langage... Un an après Le Jour les noces de coton Peau contre peau ce... [Lire la suite]
Posté par Desvoux à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2008

Claude HELD ou le traducteur nombreux

CLAUDE HELD OU LE TRADUCTEUR NOMBREUX    Étude de Comme un psaume devant l’orage Comme un psaume devant l’orage       Poète et prosateur polymorphe et polyglotte, Claude    Held, parmi beaucoup de productions, a proposé en 1997  Comme un psaume devant l’orage. Titre magnifique, porche d’entrée intrigant et poétique où chaque mot importe pour un recueil composé en vrai livre de poésie, viatique pour entrer dans une œuvre riche, forte et subtile. Le titre livre le... [Lire la suite]
Posté par Desvoux à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2008

FOURNIER Bernard Marches

MARCHES OU LES LIGNES TIRÉES DES NOMS    Étude par Laurent Desvoux de Marches de Bernard Fournier A comme Alpha caché puis dévoilé      Le premier poème du premier chapitre du premier recueil de Bernard fournier, son anthologie personnelle de toutes ses premières années d’écriture poétique, a de quoi désorienter qui veut  lire dans le poème liminaire d’une œuvre des signes pour des pistes à tracer. Ces pistes semblent mener d’emblée dans le désert pour égarer le lecteur.... [Lire la suite]
Posté par Desvoux à 17:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 juillet 2008

Duault Alain Où vont nos nuits perdues

Hypothèses autour d'Où vont nos nuits perdues - Dialogue entre Laurent Desvoux et Alain Duault, Grand Prix de Poésie de l'Académie Française pour son recueil à la nrf suivi d'une conversation avec le public et d'une dédicace HYPOTHÈSES AUTOUR D'OÙ VONT NOS NUITS PERDUES 0) Sur le titre Où vont nos nuits perdues      Alain Duault a choisi un titre Où vont nos nuits perdues qui a le goût d'une question. En atteste son adverbe interrogatif initial. Ce qui est... [Lire la suite]
Posté par Desvoux à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2008

Didier GUÉRIN : L'homme primitif

Didier GUÉRIN : L'homme primitif L'âme plume d'actif C'est un livre approchant le Grand Livre total, Livre global de l'homme aux cinq sens de la vie : Une nouvelle, un conte, essais et poésie, Une fable et chansons pour emmener le bal... L'homme, comme le livre, est "un ensemble", val De larmes et de joie. Étiquettes ? folie. Les genres, différents, et les tons, de qui prie À qui philosophie, à qui damne le mal... "Une étoile tomba sur ses lèvres. Sa bouche..."... [Lire la suite]
Posté par Desvoux à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2008

Éliane ZUNINO-GÉRARD : L'arbre de pluie

Éliane ZUNINO-GÉRARD : L'arbre de pluie La rime brille L'univers végétal - "j'irai parmi les fleurs" - Hante l'auteur parlant de "l'âme souterraine" Évoquant cette "terre, indomptable et lointaine" Avide du voyage, elle est toujours "d'ailleurs"... Elle quête toujours "des rivages meilleurs" Sachant la "traversée" oui toujours "incertaine" Mouvante, elle est peut-être aussi "la marjolaine" Que fouleront vos... [Lire la suite]
Posté par Desvoux à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2008

Jeannine DION-GUÉRIN : Le Tracé des Sèves

Jeannine DION-GUÉRIN : Le Tracé des Sèves L'Écart des Eves Si "son vert assagi / présage l'indolence" L'arbre ainsi que l'humain a ses "cycles" ouverts Sur "la pérennité" "retrahie chaque hiver" De mort "d'isolement" en "tiède renaissance" "Des peupliers il pleut / d'étranges "frissonnances"" "dans les serres du temps" tout le corps s'est couvert "d'un arbuste étoilé" ce corps s'est découvert ... [Lire la suite]
Posté par Desvoux à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2008

Daniel LEDUC : L'Homme séculaire

Daniel LEDUC : L'Homme séculaire L'homme spéculaire Il est l'homme du siècle et l'homme de cent ans "Il était le nom, et son contraire. La vie, et son supplément." L'homme, à l'écrit qui dévie D'une ombre et d'une nuit aux vérités hors temps... "Il suspendit sa plume, et mangea...", je l'entends, "...le silence.""Et ses fils tissaient l'ataraxie" Des paroles de pierre au secret qui se crie : "Le cri est dans... [Lire la suite]
Posté par Desvoux à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2008

Franck VIELLART : Malcouth.

Franck VIELLART : Malcouth. Révélaction Tes recueils, Franck Viellart, me sont un éternel Présent et ce "Malcouth" me paraît une cime De poésie en ces sonnets où de l'abîme Est l'ange mis en voix et tout est bon et bel... Vingt-deux portraits brossés dans ces cartes du ciel, D'Alcofribas Nasier au Mat qui marche, anime Son corps en fredonnant sans oublier la rime Et ton style est rugueux mais toujours essentiel... "Pour une apocalypse" est écrit en première ... [Lire la suite]
Posté par Desvoux à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2008

Patrick RAVEAU : Gravitations du silence

Patrick RAVEAU : Gravitations du silence Invitations des six sens Le geste de l'auteur "retourné dans le temps" Fait voir "la chair des mots suspendus au silence" Hors du feu d'origine "Ombre dès sa naissance" Le poète oiseau-lynx "sans ailes ni printemps" À l'écoute des "cris de l'animal naissant" Sa voix d'une autre voix "imagina l'enfance" Orphée est dieu christique "orpheline présence" Fait pleuvoir des... [Lire la suite]
Posté par Desvoux à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]